Attention, policiers en danger !

15 juin 2015

Face à la recrudescence de fusillades dans les zones sensibles sur le SGAP de Paris, UNITÉ SGP POLICE-FO Région Paris dénonce le manque flagrant d’effectifs.

 

Après les tirs de kalachnikov Cité Soubise et la fusillade de la Cité Emile-Cordon où trois individus ont été blessés au mois d’avril à Saint-Ouen (93), les « règlements de comptes » continuent…

 

Vendredi matin, une fusillade éclatait rue du Chalais à l’Hay-les-roses (94). Moins de 12 heures après, sur la même commune un individu était blessé par arme à feu.

 

Samedi soir, en Seine-Saint-Denis (93), un individu bien connu des services de police était grièvement blessé par balles à Stains.

 

Dans un même temps, UNITÉ SGP POLICE-FO Région Paris déplore le passage à tabac d’un policier, qui, suite à une intervention, avait été repéré et lâchement roué de coups par plusieurs individus à Saint-Denis.

 

Avec près de 3500 effectifs en moins depuis 2009 sur Paris et la Petite Couronne, UNITÉ SGP POLICE-FO Région Paris ne peut se résoudre à accepter l’augmentation de cette délinquance, mieux armée et de plus en plus violente, face à des policiers démunis et épuisés par le plan Vigipirate Attentat.

 

Etat d’alerte général : les commissariats se vident et les fusillades augmentent.

 

UNITÉ SGP POLICE-FO Région Paris demande en urgence du renfort sur PARIS et la Petite Couronne et ce, immédiatement.

RégionsÉchos de la région PARIS