Aucune avancée sociale dans la Marne.

03 août 2017

POLICE NATIONALE : aucune avancée sociale dans la Marne.

 

UNITÉ SGP POLICE-FO Marne déplore la décision de la Direction Centrale de la Sécurité Publique, laquelle vient de valider un cycle de travail de type 4x2 (4 jours de travail - 2 jours de repos) reconduisant le principe d’un week-end sur six de repos en famille.

 

En effet, une réforme du régime cyclique des brigades de roulement de jour était rendue nécessaire par les exigences du droit communautaire portant sur la santé et la sécurité au travail.

 

Une des principales évolutions normatives européennes prévoit que chaque agent dispose de 11h00 d’interruption de service entre deux vacations, ce qui n’est actuellement pas le cas dans la Police.

 

Ceci était l’occasion inespérée de motiver les effectifs du service général en améliorant leurs conditions de travail au travers de la mise en place d’un nouveau cycle horaire de type “journée forte”, cycle permettant d’avoir un week-end sur deux et un mercredi sur deux.

 

Un Policier bien dans sa tête est un Policier plus efficace.

 

Dans un contexte particulièrement difficile de menace terroriste, les Policiers agressés, blessés, insultés, menacés, épuisés n’ont-ils pas le droit de prétendre à concilier une once de vie familiale avec leur vie professionnelle ?

 

UNITÉ SGP POLICE-FO Marne affirme que la mise en place de la journée forte est possible à Reims et Châlons-en-Champagne. Des projets viables ont été présentés lors des différents Comités Techniques Départementaux.

 

Malgré un apport d’effectifs, UNITÉ SGP POLICE-FO Marne prend acte que deux projets de mise en place du cycle dit “ journée forte” sont refusés. Au motif que la grande majorité de nos collègues des brigades de roulement souhaitent la journée forte, que nos propositions sont demeurées lettre morte. 

 

UNITÉ SGP POLICE-FO Marne conclut que le dialogue social mené avec l’administration n’est qu’un marché de dupes et n’exclut pas de mener d’autres actions dans un avenir proche.

 

UNITÉ SGP POLICE-FO réaffirme son total soutien à l’ensemble des gradés, gardiens et adjoints de sécurité, qui malgré les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien continuent à exercer leur métier avec professionnalisme, courage et abnégation.

RégionsÉchos de la région EST