Aux grands maux, les grands moyens !

02 mai 2016

Lors de la manifestation du jeudi 28 avril, les Policiers, une fois de plus, ont servi de défouloir à des voyous venus «casser du flic.»

 

Une fois de plus, des collègues des Compagnies d’Intervention et des BIVP ont été blessés dont plusieurs très grièvement.

 

Cette hécatombe ne peut plus durer et l’Administration doit réagir immédiatement :

 

Ne plus employer les effectifs civils des compagnies, vulnérables car vite «détronchés» et mal protégés pour les interpellations sur les manifestations à hauts risques.

 

UNITÉ SGP POLICE PARIS avait demandé l’application de cette mesure en audience chez le Directeur de la DOPC le 22 avril dernier.

 

Une véritable analyse sur la gestion de l’événement doit être rapidement effectuée.

 

Il faut que des décisions soient prises en matière de gestion du maintien de l’ordre et qu’une meilleure coordination soit mise en place avec les autres forces mobiles engagées, les CRS notamment.

RégionsÉchos de la région PARIS