Calais (62) : La situation des effectifs

07 octobre 2014

Le 6 octobre 2014, une délégation du bureau national UNITÉ SGP POLICE FO, composée de Leslie Rival et Jérôme Moisant, était reçue par Pascal Lalle, Directeur Central de la Sécurité Publique, et  Catherine Faure, Sous Directeur des Ressources Humaines et Logistiques.
 
À l’ordre du jour, la situation des personnels exerçant à CALAIS. 

 

  • DES EFFECTIFS : Un renfort de 15 fonctionnaires selon UNITÉ SGP POLICE FO

 

Pour UNITÉ SGP POLICE, la situation engendrée par les migrants place nos collègues de la C.S.P. CALAIS dans une véritable détresse. Nonobstant la présence permanente de 2 compagnies républicaines de sécurité et le renfort des unités départementales, UNITÉ SGP POLICE FO exige un renfort d’effectifs de la C.S.P. CALAIS. Pas moins de 15 personnels (3 par brigade de jour et 2 par groupe de nuit) sont nécessaires pour permettre une patrouille de service générale supplémentaire à chaque instant. Seule solution pour soutenir, voire soulager nos collègues, sur toutes les plages horaires.

 

Le Directeur Central n’apparait pas hostile à cette demande mais très prudent quant à la possibilité d’un tel renfort. Catherine Faure, DRH, enfonce le clou en peignant la situation des effectifs.

 

Pour UNITÉ SGP POLICE FO, c’est une revendication majeure.

 

À situation exceptionnelle, UNITÉ SGP POLICE FO espérait bien une distribution exceptionnelle de prime pour les personnels confrontés à la situation du calaisis. Il est quelques situations comme celle là où nous pourrions trouver une petite justification à la P.R.E.

 

  • PRIME DE RÉSULTATS EXCEPTIONNELS

Le constat est amer : Pas de prime collective pour Calais, 38 primes (Individuelles + Petites équipes) et 34 primettes (200€) de plus en réponse à la pression syndicale. De plus, une proportion de collègues exerçant sur la voie publique, attributaires de la P.R.E. est inacceptable. En fin, aucun A.D.S. récompensé par ce dispositif.

     

    Le Directeur Central nous annonce que 15 P.R.E. (du 5ème volet, attributaires désignés par le DGPN) vont être attribuées à des personnels de Calais. L’attribution de la P.R.E. Collective répond à des critères précis, fixés par instruction, auxquels ni le département 62, ni la C.S.P. Calais n’ont satisfait. Les P.R.E., individuelles et petites équipes, ne peuvent par définition être attribuées à toute une circonscription. En fin, la P.R.E. à titre exceptionnel, qui aurait pu être octroyée à tous, est une attribution du Ministre.

     

    UNITÉ SGP POLICE – FO prend acte et saisit le Directeur Général de la Police Nationale.

     

     

    RégionsÉchos de la région NORD