CHU de Pointe à Pitre : Dangereux ou pas ?

26 février 2018

Informé de l’existence d’un courrier en date du 5 décembre 2017 émanant de Monsieur le Préfet à l’attention du Directeur du centre hospitalier de Pointe à Pitre-Abymes, mentionnant clairement :

 

  • Que cet établissement ne remplit pas les conditions de sécurité optimales permettant l'accueil du public au regard de graves carences
  • Qu'un avis favorable n'avait pu être émis quant à la réouverture partielle ou totale de celui-ci.

 

UNITÉ SGP POLICE a interpellé, par courrier, Monsieur le Préfet de GUADELOUPE sur cette problématique majeure pour réclamer :

 

  • La suspension immédiate de la mission de garde-détenus au sein du 2ème étage de la Tour SUD du CHU.
  • La programmation urgente d'un CHSCT afin de statuer sur le fait que conformément au courrier adressé au Directeur du CHU, cette mission comporte effectivement des risques pour les fonctionnaires de police.

 

UNITÉ SGP POLICE GUADELOUPE dit «NON» à l'indifférence et «OUI» à la sécurité et la préservation de la SANTÉ des fonctionnaires de police.

 

Vos conditions de travail, notre priorité.

RégionsÉchos de la région ANTILLES-GUYANE