Comité Technique Ministériel du 7 septembre 2016 - Déclaration préalable

07 septembre 2016

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les représentants de l’administration,
Chers collègues,

Depuis des mois, l’ensemble des femmes et des hommes qui composent la police nationale sont soumis à des contraintes particulièrement importantes eu égard au risque terroriste, à la mise en place de l’Etat d’Urgence et à la gestion des divers mouvements sociaux et grands évènements.

Malgré ces contraintes et cette pression permanente, les personnels continuent à exercer les missions qui leur sont confiées avec courage et abnégation.

C’est pour cette raison, que nous vous réitérons, au sein de cette instance solennelle notre demande d’attribution et ce, pour tous les personnels, d’une Prime de Reconnaissance et d’Investissement pour l’ensemble des personnels.

Les forces de l’ordre, et plus particulièrement, les Compagnies Républicaines de Sécurité contribuent à cet effort important demandé à la Police Nationale.

L’intensité des missions a conduit à une explosion des jours de déplacements et d’heures supplémentaires effectuées notamment en raison de la mission sur le Calaisis, chronophage en matière d’effectifs.

Le 14 octobre, des milliers de policiers descendaient dans la rue pour demander, à juste titre, « Protection et Reconnaissance ».
 

Aujourd’hui, nous sommes informés par un simple coup de téléphone de la DRCPN qu’une démarche de fiscalisation de l’Indemnité Journalière d’ABSENCE Temporaire (IJAT) allouée aux effectifs CRS en déplacement est très fortement envisagée.

Vous comprendrez aisément, qu’UNITÉ SGP POLICE – FO soit profondément indigné par cette volonté visant à pénaliser financièrement ces femmes et ces hommes dévoués à leur mission de sécurité.

Cette perte de pouvoir d’achat, synonyme de régression sociale serait proprement inacceptable si elle était appliquée eu égard à l’implication sans faille des effectifs CRS.

C’est pourquoi, immédiatement, UNITÉ SGP POLICE, saisissait par courrier dès hier soir, Monsieur François HOLLANDE, Président de la République, pour lui demander un arbitrage favorable à ce dossier.

Tout le monde ici comprendra, et sous réserve d’une réponse favorable à notre requête, qu’UNITÉ SGP POLICE – FO entrera dans des actions fortes pour la défense des intérêts de ces personnels comme nous l’avons déjà démontré.

Nous vous remercions de votre attention et demandons l’annexion de cette déclaration au procès-verbal de cette instance.

PublicationAudiences