Communiqué de presse du Secrétaire Général

17 mai 2016

«La décision partisane et honteuse du Préfet de Police de PARIS ne fera pas taire UNITÉ SGP POLICE», déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

UNITÉ SGP POLICE a pris acte de la décision honteuse du Préfet de Police de PARIS de nous interdire le droit de manifester, Place de la République à PARIS, le 18 mai prochain sur le thème «Stop à la haine anti-flic».

 

UNITÉ SGP POLICE s’interroge sur les véritables motifs de cette interdiction faite à notre organisation alors que les syndicats signataires du protocole sont, eux, autorisés.

 

L’administration voudrait-elle remercier les signataires d’un protocole au rabais ?

 

Après le syndicat Alliance qui s’était retranché derrière des prétextes fallacieux et mensongers pour essayer de faire taire notre organisation, il aura trouvé un partenaire de choix au travers de connivence avec le Préfet de Police.

 

Le syndicalisme développé par UNITÉ SGP POLICE dérangerait il au point qu’on veuille lui interdire de s’exprimer dans la rue ?

 

Ces initiatives et petits arrangements entre «amis» ne feront pas taire UNITÉ SGP POLICE qui continuera à dénoncer cette violence et à œuvrer pour la défense de tous les policiers qui, depuis plusieurs semaines, sont la cible d’un déchaînement de violences sans précédent et d’accusations inadmissibles.

 

L’interdiction du Préfet de Police n’empêchera pas UNITÉ SGP POLICE de manifester dans le reste des départements français.

 

UNITÉ SGP POLICE ne pourra donc être présent à PARIS mais organisera une conférence de presse, au siège de l’organisation, 163 avenue Gallieni, à BAGNOLET (93170), le mercredi 18 mai, à 10 heures 30.

PublicationCommuniqués de presse