CRS-MNS

13 mars 2020

C'est la même ritournelle depuis trois ans, à chaque arrivée du printemps : les CRS-MNS (maîtres nageurs sauveteurs) assureront- ils la surveillance de nos plages pendant l'été?

 

En Occitanie, quelque 25 de ces policiers spécialisés assurent la saison au bord de la grande bleue du côté du Barcarès (Pyrénées-Orientales), Port -la- Nouvelle (Aude), Valras et La Grande-Motte (Hérault ). Le reste du littoral étant réparti entre la SNSM ( société nationale de la sécurité en mer) et les sapeurs-pompiers.

 

« On se bagarre pour la reconduite du dispositif chaque année et nous venons de l'apprendre : nous serons bel et bien là pour cet été 2020, du 2 juillet au 30 août » annonce Eric Janssens, délégué national CRS UNITÉ SGP POLICE-FO, en poste à Port-la-Nouvelle. L'annonce a été faite par la direction générale de la police nationale e t relayée par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner aux députés.

 

Cette problématique tant discutée est née de la volonté du gouvernement de redéployer les effectifs à des tâches uniquement sécuritaires quitte à ce qu'ils abandonnent leurs missions sur le littoral. Les préfets n'ont pas manqué de faire des rappels à l'ordre aux maires pour qu'ils s'organisent différemment. Et il a fallu une nouvelle fois que les élus, notamment les députés du groupe d'étude littoral, et les syndicats se battent pour sauvegarder cette spécificité.

 

« Ce dispositif date de 1958, ce sera notre 62" saison sur les plages rappelle Eric Janssens. Mais à chaque fois les élus se posent la même question : est ce qu'ils auront ces renforts? Ils ont besoin de les budgéter, poursuit le syndicaliste. Et nous, certes, nous sommes reconduits, mais nous n'avons pas de visibilité à moyen terme. C'est embêtant, notamment parce qu'ils organisent notre mort depuis un moment et c'est l'incertitude, y compris pour les jeunes qui, chez nous, voudraient choisir cette spécificité menacée et dont on leur dit qu'elle est mourante. »

 

Les stations balnéaires payent ces prestations estivales mais elles peuvent du coup compter sur des CRS-MNS aux compétences à la fois de sauvetage au bord de l'eau, d'aide aux baigneurs, de soins pour les "bobos" mais aussi en termes de contravention et de police générale. 

 

Policiers et sauveteurs : les chiffres BILAN

 

Les CRS-MNS sont 295 répartis sur 60 communes et ils sont 71 dans la Zone Sud. En Occitanie, ils sont 25 (Barcarès, Portia- Nouvelle, Valras, La Grande-Motte) et ils assurent différentes missions. Ainsi, pour la saison 2019, ils ont effectué 2 interventions de police générale, constaté 296 infractions de droit commun (vols, stupéfiants etc.) fait 285 mises à disposition de personnes à un OPJ (officier de police judiciaire), dressé 13 contraventions et constaté 37 infractions maritimes. Et du côté du sauvetage: 19 personnes sauvées en mer (6 sauvetages), 47 accidents graves de plage constatés, 4 040 soins bénins, 253 assistances à baigneur, 9 assistances à navigateur et 2 à véliplanchistes

 

SpecialitésMNS/NS