Déclaration préalable CHSCT CRS

12 juin 2018

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les représentants de l’administration,

Chers collègues,

 

Ces dernières semaines, deux dossiers majeurs pour l’avenir des personnels de la police nationale auraient pu, auraient dû être l’occasion pour l’administration de prendre en considération une partie des difficultés quotidiennes subies par les agents.

 

Que dire du constat fait par notre organisation concernant le plan de lutte contre le suicide ou bien du manque de dialogue social inacceptable quant au projet de l’APORTT ; pour ces deux sujets primordiaux, les attentes des policiers semblent oubliées. 

 

En CRS, le suremploi et la différence d’engagement entre les forces mobiles engendrent des contraintes pour les personnels qui ne semblent pas être reconnues, voire même connues des autorités d’emploi ou pire encore des autorités décisionnelles.

 

Aujourd’hui, les neutralisations décalées, les centaines de kilomètres effectuées avant ou après les services, les formations repoussées sont des problèmes récurrents.

 

Tout cela venant s’ajouter à la plus grande difficulté rencontrée par la maison CRS, le manque d'effectifs.

 

Retrouvez l'intégralité de cette déclaration préalable dans la pièce jointe.

CRSActualités nationale