Daesh menace l'Euro 2016

15 juin 2016

Des combattants auraient quitté la Syrie il y a environ une semaine et demie afin de rejoindre l’Europe via la Turquie et la Grèce, en bateau, sans passeport.

 

Ces personnes se sépareraient en deux groupes, l’un pour la Belgique, l’autre pour la France, afin d’aller commettre des attentats par groupe de deux.

 

Toujours selon les renseignements recueillis, ces personnes seraient déjà en possession de l’armement nécessaire et leur action serait imminente détaille une note rédigée par la cellule antiterroriste belge adressée à tous les services de police du pays et que le quotidien belge La Dernière Heure dit avoir consulté.

 

Une mise en garde qui a de quoi faire frémir deux jours après l'assassinat d'un policier et de sa compagne par un jihadiste à Magnanville, et trois jours après le carnage d’Orlando. «Nous connaîtrons de nouveau des attaques parce que nous faisons face à une organisation terroriste qui recule en Syrie et en Irak et qui se projette dans nos pays sous des formes différentes» afin de «créer la peur et diviser» a déclaré le Premier ministre Manuel Valls ce mercredi.

RégionsÉchos de la région PARIS