Des bouquets de rose pour rétablir et maintenir l'ordre public

15 février 2019

«En cette Saint-Valentin, les députés européens envisagent-ils de doter les forces de l'ordre de bouquets de rose pour rétablir et maintenir l'ordre public ?», déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

UNITÉ SGP POLICE a lu avec attention la résolution du Parlement européen sur le droit à manifester pacifiquement et l’usage proportionné de la force. 

 

Alors que les fonctionnaires de police doivent faire face, depuis de nombreux mois, à des violences inconsidérées, que les dégradations contre les biens privés et publics sont de plus en plus nombreux, ces «dits» responsables ne trouvent rien de mieux que de condamner tout l’armement intermédiaire utilisé par les forces de l’ordre.

 

Flash-balls, LBD, canons à eau, grenades lacrymogènes et même les pistolets à impulsion électrique, tous ces moyens sont condamnés par le Parlement Européen.

 

Mais que cherchent les députés européens ?

 

Qu’un policier soit contraint de faire usage de son arme pour éviter de perdre la vie ?

 

Pour UNITÉ SGP POLICE, ces députés sont complétement déconnectés des réalités et de ce que vivent les policiers au quotidien.

 

En cette période de Saint-Valentin, ils ont dû mélanger leurs préoccupations personnelles et celles d’offrir des fleurs à leur(e) conjoint(e) et la vision du quotidien des forces de l’ordre.

 

UNITÉ SGP POLICE leur propose, lors d’un prochain service de Maintien de l’Ordre, d’intégrer un service de Police, une Compagnie Républicaine de Sécurité ou un Escadron de Gendarmerie Mobile, équipé et armé des seuls matériels qu’ils préconisent.

 

A ce moment-là, nous verrons si leurs résolutions restent les mêmes.

PublicationCommuniqués de presse