Dramatique vague de suicide...

13 novembre 2017


« Après l’un de nos collègues hier, c’est aujourd’hui le 43ème suicide que nous devons déplorer. C’est intolérable », déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

Alors qu’hier matin, nous avions la douleur d’enregistrer le 42ème suicide dans la police nationale, nous franchissons aujourd’hui un nouveau cap par le suicide de notre 43ème collègue.

 

Mais qu’attend l’administration pour réagir à cette dramatique vague de suicide ?

 

 

Les facteurs de risques sont pourtant connus :

 

• Management déplorable, infantilisant et d’un autre âge

• Manque de reconnaissance du travail des policiers

• Conditions de travail déplorables

• Cycles de travail facteurs d’usure professionnelle, familiale et de désocialisation

• Poursuite de la politique du chiffre

• Services d’investigation englués

 

Devant le manque de réactivité de l’administration, UNITÉ SGP POLICE – FO tire la sonnette d’alarme et saisit le Ministre de l’Intérieur et demande une réunion immédiate du CHSCT sur ce seul thème et l’activation immédiate du plan contre les risques psycho-sociaux instaurés par Bernard CAZENEUVE en 2015.

 

Confrontés au quotidien à la misère humaine, à la violence et au pire que l’on puisse trouver chez l’homme, les policiers ne peuvent plus supporter ce manque de considération facteur du passage à l’acte dramatique.

 

UNITÉ SGP POLICE – FO, devant cette recrudescence de passage à l’acte, saisit immédiatement Gérard COLLOMB, Ministre de l’Intérieur.
 

PublicationCommuniqués de presse