Droits du garde à vue vs COVID-19

06 avril 2020

Encore une fois c’est l’OPJ qui doit s’adapter !!!!

 

En raison des risques de propagation du Covid-19, les avocats n’ont plus l’obligation de se déplacer pour assurer l’assistance du gardé à vue (entretiens et auditions)

 

En application de l’article 13 de l’ordonnance n°2020-303 et la circulaire n° CRIM-2020-12/H2-26.03.2020 du Ministère de la Justice, l’OPJ doit tout mettre en œuvre pour que ce droit puisse être exercé (moyen de communication électronique ou téléphone).

 

Des facilités pour les avocats mais des complications pour les OPJ !!!

 

Comment assurer la sécurité des entretiens ? Dans quels locaux ? Dans quelles conditions ? Quelles sont les moyens sécurisés (visio, téléphonie) ?

 

Des auditions avec haut-parleur, avec interprètes, des confrontations avec multiples mis en cause et avocats, possibilités d’enregistrement « sauvages »…

 

Voici quelques mois, les avocats ne se déplaçaient pas car en grève mais aujourd’hui dans ce contexte dégradé c’est l’OPJ qui doit prendre tous les risques !!!

 

Que chacun prenne ses responsabilités !!!

 

Pas seulement les Officiers de Police Judiciaire !!!

SpecialitésInvestigations - Renseignements