Encore du grand n'importe quoi au CSP Dombasle

26 février 2018

Une nouvelle fois nos collègues ont fait les frais de la gestion catastrophique des procédures d'éloignement des étrangers : cette fois c'est la CSP Dombasle sur Meurthe qui a été touchée.

 

Un équipage a dû se rendre à Dijon récuperer un étranger en situation irrégulière pour le transférer au C.R.A. Metz. Et bien sûr, l'équipage a été prévenu à 17h00 et a dû se résoudre à faire des heures supplémentaires.

 

Mais que fait la coordination zonale ?

 

Il faut rappeler que cette situation a déjà été dénoncée par nos soins en CHSCT. Ces missions "urgentes" sont gérées en dépit du bon sens.

 

Personne ne tient compte de l'humain. Derrière chaque uniforme il y a un homme ou une femme avec une vie de famille, des impératifs familiaux.

 

Entre les contraintes liées à un service normal et ces missions indues il y a une marge qu'il faudrait arrêter de dépasser.

 

Nous saisirons une nouvelle fois Monsieur le Préfet lors du prochain C.H.S.C.T. afin que cessent ces missions incohérentes pour d'autres D.D.S.P. au préjudice des collègues mais aussi des concitoyens des C.S.P. concernées.

 

Quid des risques psycho-sociaux ? On se demande si ce n'est pas qu'une simple formule non suivie d'effet pour l'administration Police.

RégionsÉchos de la région EST