Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais

22 février 2019

Tel un Duc d'Aquitaine au phrasé choisi, et portant beau, le chef de centre de Bordeaux entend régner sur ses terres sans partage.

 

Cependant le devoir d'exemplarité s'applique à tous ! Donc même à lui !

 

Quelques exemples pour illustrer nos propos : Il apparaît qu'un ordre de mission national permanent ait été rédigé en 2018, et 2019 en parfaite contradiction avec les instructions de Mr le Préfet sur ce sujet.

 

  • Non, il n'occupe pas le local réservé aux démineurs de Bordeaux à l’aéroport de Mérignac pour y placer des effets personnels,
  • Non, il n'autorise pas un démineur à rentrer son camping-car dans le garage du centre pour le brancher sur le secteur durant le week-end,
  • Non, il ne «squatte» pas un local dans le camp militaire de Souges pour y stocker ses affaires personnelles,
  • Non, il n'autorise pas l’utilisation du GOLAN pour y déposer des munitions, limité toutefois à 10 kgs de matières actives,
  • Non, il ne mène pas ses propres recherches sur une enquête administrative diligentée par Monsieur le Directeur du BRH.

 

En revanche a-t- il demandé une enquête lors de l'incendie de 8 hectares de forêt sur la commune de Martignas sur Jalles en août 2017 ?

 

Il semble par ailleurs, qu'il se renseigne sur l'appartenance syndicale de démineurs, affichant sa déception lorsque ceux-ci se déclarent adhérents de notre organisation.

 

Cela constituerait-il à ses yeux une circonstance aggravante ?

 

UNITÉ SGP POLICE ne tolérera pas une quelconque chasse aux sorcières de ses adhérents.

 

Que chacun reste dans ses prérogatives, c'est dans l’intérêt de tous.

SpecialitésDéminage