Faut-il revoir le maintien de l'ordre en France ?