G.A.J cyclique et service de commandement de nuit à Reims

22 août 2018

Mai 2018, lors d’une visite de site, la parité syndicale et la hiérarchie ont constaté de fortes émanations d’odeurs de produits stupéfiants stockés sans aucune précaution sanitaire dans l’armoire forte du service.

 

Le 6 juin 2018, lors du CHSCT, cette situation a été évoquée par UNITÉ SGP POLICE.

 

Le médecin de prévention et l’inspecteur Santé-Sécurité au Travail ont notamment fait état du principe de précaution.

 

Rappel : «Les chefs de service doivent veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous leur autorité.»

 

UNITÉ SGP POLICE demande le retrait des stupéfiants sans délai.

RégionsÉchos de la région EST