Halte au massacre des CIES d'intervention

15 juin 2016

Les CIES d’Intervention ont payé un lourd tribut lors de la manifestation d’hier avec 2 000 casseurs qui ont agressé d’une manière ultra violente les forces de l’Ordre.

 

Ce fut une véritable hécatombe.

 

La 32ème Cie déplore 36 blessés rien qu’à elle seule !

 

Où étaient les grenades de désencerclement ? Où étaient les lanceurs LBD 40 ?

 

Par peur d’une hypothétique «bavure», le Préfet de Police refuse l’utilisation de ces matériels.

 

Résultat : des dizaines de collègues des CIES blessés !

 

Ceci est inadmissible, les Policiers des Cies d’Intervention n’en sont plus à assurer l’ordre Public mais à défendre leur vie.

 

Les collègues doivent avoir les moyens de ripostes adéquats pour tenir à distance ces centaines de casseurs déterminés et bien équipés.

 

Cela n’est pas le cas aujourd’hui et les effectifs des Cies servent de cible et ont le sentiment d’être purement et simplement envoyés à l’abattoir !

 

Continuons comme cela et l’irréparable arrivera ! Il faut que cela cesse !

 

L’administration porte une lourde responsabilité dans cette hécatombe en ne donnant pas aux collègues les moyens de riposter et de se défendre.

 

UNITÉ SGP POLICE exige immédiatement que tous les matériels y compris les grenades de désencerclement et LBD 40 soient mis à disposition des collègues des CIES !

RégionsÉchos de la région PARIS