IJAT : Une iniquité flagrante

07 août 2017

Alors que depuis 56 ans, l’IJAT compense l’absence du fonctionnaire de son domicile, alors que les fonctionnaires ne cessent de faire preuve d’une disponibilité et d’un dévouement depuis de long mois sans faillir, la cour de discipline budgétaire nous impose l’assujettissement de l’IJAT aux prélèvements sociaux.

 

Et pendant ce temps, les députés votent la Loi de moralisation exonérant leurs frais des prélèvements sociaux.

 

Une réelle égalité de traitement ?

 

UNITÉ SGP POLICE saisit le Ministre de l’Intérieur et demande qu’une nouvelle réflexion soit menée afin de rechercher un dispositif s’alignant sur celui mis en place pour les parlementaires.

 

Votre pouvoir d’achat, notre priorité !

CRSActualités nationale