A la 58, ça commence à brûler...

27 novembre 2019

Comme on ne sait pas quoi faire de nos "larges plages" de repos, voilà que l'on nous impose un exercice incendie à 21h....

 

Bien entendu, tout cela dans notre intérêt et celui des CRS 9, 15, 17 et 33 présentes au canto.

 

Des collègues en Garde Statique qui, après la matinée doivent travailler la nuit, d'autres qui doivent tout préparer pour rendre un cantonnement impeccable, d'autres qui doivent se lever tôt pour assurer leur mission.... Et, la pluie qui se mêle de tout ça

 

Tout le monde s’en fout

 

Mieux, les responsables du cantonnement (qui devraient plutôt s'occuper de réparer ce qui doit l'être) nous demandent de sortir malgré les intempéries…

 

Malgré des horaires usants à longueur de déplacement, voilà que l'on nous empêche de nous reposer ou de profiter d'un peu de temps libre...

 

A quoi joue-t-on ?

 

Pas la peine de nous parler de sécurité sur le terrain, de repos physiologique à prendre ou récupérer et faire en sorte que l'on soit plus fatigué encore...

 

Cherche-t-on un accident ?

 

En même temps, quand on ne vit pas les journées des collègues de terrain, c'est plus compliqué d'apprécier leur état d'esprit et de fatigue..

CRSZone CRS SUD