La mort de Rémi Fraisse est-elle une bavure des forces de l’ordre ?

30 octobre 2014

C’est bel et bien une grenade offensive qui a tué Rémi Fraisse dimanche, lors de violents affrontements entre les gendarmes mobiles et les opposants au barrage de Sivens. Conséquence : hier soir, Bernard Cazeneuve a « décidé de suspendre l’utilisation des grenades offensives », tout en affirmant qu’il ne « s’agissait pas d’une bavure ».

 

Mais la polémique enfle. Première offensive : celle de Cécile Duflot, hier matin sur France Info qui a qualifié la mort du jeune homme de « tache indélébile sur l’action du gouvernement ». Son collègue Noël Mamère a renchérit : « on ne construit pas un barrage sur un cadavre ». Le Parti de gauche réclame la tête de Bernard Cazeneuve, qui n’a aucune intention de démissionner.

 

La mort de Rémi Fraisse est-elle une bavure des forces de l’ordre ? Leurs armes sont-elles trop dangereuses ? Bernard Cazeneuve a-t-il bien fait de suspendre l’utilisation des grenades offensives ? Doit-il démissionner ?

 

Retrouvez les interventions de Thierry Boutier, secrétaire national en charge du secteur CRS et le débat complet sur le site LCP : ICI

PublicationActualités