La police appelle au secours

28 septembre 2018

Après un entretien avec le préfet, qui doit rencontrer dans quelques jours le directeur général de la police nationale, le syndicat UNITÉ SGP POLICE essaie de sensibiliser les élus de l'Eure afin qu'ils pèsent pour obtenir pas moins de 31 policiers.

 

«Il n'est pas question de faire du sensationnalisme mais, vraiment, ils sont à bout. Il manque 31 effectifs opérationnels dans l'Eure, sans compter les arrêts maladie. C'est du jamais-vu», témoigne Frédéric Desguerre.

 

Accompagné de Johan Maugé (secrétaire départemental de l'Eure) et de Sébastien Gilbert (son adjoint), le secrétaire régional du syndicat UNITÉ SGP POLICE poursuit sa tournée pour faire entendre «la souffrance des policiers eurois».

 

Comme dans nombre d'administrations (justice, préfecture) ou professions libérales (médecins généralistes, ophtalmo, etc.), le département n'attire guère les policiers pour venir y travailler.

 

La suite dans le PDF ...

RégionsÉchos de la région CENTRE