La stigmatisation des policiers par les politiques, ça suffit !

01 mars 2017

«Après Jean-Luc MELENCHON et Marine LE PEN c’est maintenant François FILLON qui met en cause les policiers, maintenant ça suffit», déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

UNITÉ SGP POLICE a entendu la déclaration de François FILLON, candidat à l’élection présidentielle et condamne les propos tenus à l’encontre des policiers, notamment ceux de l’OCLCIFF, sans jamais les citer.

 

Après Jean-Luc MELENCHON et Marine LE PEN, c’est donc un nouveau candidat à la fonction suprême qui cherche à stigmatiser la police et remettre en cause l’intégrité des fonctionnaires qui la composent.

 

UNITÉ SGP POLICE demande à l’ensemble des candidats de cesser de remettre en cause le travail des femmes et hommes qui composent la police nationale et qui exercent quotidiennement leurs missions dans le respect des Lois et règlements.

 

Les policiers instruisent les dossiers qui leur sont confiés avec déontologie et dans le respect de la présomption d’innocence auquel chacun est en droit d’attendre, qu’il soit simple citoyen, policier ou candidat à une élection si importante soit elle.

 

Comment un personnage politique pourrait faire croire à nos concitoyens que les policiers sont instrumentalisés et instruisent leurs dossiers uniquement à charge en fonction du mis en cause ?

 

UNITÉ SGP POLICE ne peut accepter cette stigmatisation permanente des policiers.

 

UNITÉ SGP POLICE réitère son soutien à tous les policiers et plus particulièrement à ceux de l’OCLCIFF qui, depuis des mois, effectuent les missions qui leur sont confiées avec professionnalisme, courage et abnégation.

PublicationLu pour vous