Laboratoire d'essai pour le Puy-de-Dôme ?

23 janvier 2016

Sous le prétexte déguisé de vouloir, à juste titre, mettre plus de policiers sur le terrain, le Directeur Central de la Sécurité Publique a décidé, sans la moindre consultation des organisations représentatives des personnels de réorganiser les services territoriaux du Puy-de-Dôme.

 

Aux mêmes termes, les mêmes effets.

 

Au-delà de la méthode contestable, cette rationalisation et ces belles annonces serviront surtout à maquiller une fois encore le désengagement de l’Etat dans sa mission régalienne qu’est la sécurité.

 

Déjà vécu en 2003/2004, ce redéploiement n’amènera pas plus d’effectifs sur le terrain mais masquera plutôt la perte constante d’effectifs sur le Puy-de-Dôme faisant courir de plus en plus de risques aux personnels.

 

Entre la fermeture de 14 bureaux de police et la baisse drastique des effectifs, c’est toute l’autorité de l’Etat qui recule tous les jours.

 

Le Puy-de-Dôme servira-t-il de laboratoire d’essai pour d’autres réformes plus importantes encore ?

 

Pour UNITÉ SGP POLICE-FO, seul un apport d’effectifs conséquent permettra d’assurer une sécurité de qualité à hauteur des attentes de nos concitoyens.

RégionsÉchos de la région SUD-EST