L'an dernier, nous étions des héros

18 mai 2016

Châteauroux. État d’urgence, manifestations, caillassages, haine sous-effectifs… Les policiers n’en peuvent plus et le font savoir.

 

Comme les gendarmes, «nous sommes des gardiens de la paix. Nous sommes là pour protéger les citoyens. Malgré cela, on sent une véritable haine monter contre nous», s'étonne Manuel Fernandez, responsable castelroussin de l'UNITÉ SGP, POLICE FO.

RégionsÉchos de la région CENTRE