Le drame humain de Sivens ne doit pas conduire à de la récupération

29 octobre 2014

UNITÉ SGP POLICE – FO rappelle que les forces de l’ordre comptent de plus en plus de blessés dans leurs rangs et que les manifestations sont de plus en plus violentes du fait de « casseurs » qui s’infiltrent dans les cortèges.

 

Aucune manifestation, aucune action de mobilisation ne peut justifier la mort d’un homme. UNITÉ SGP POLICE – FO s’associe à la douleur de la famille et des amis du jeune décédé dans des circonstances qu’il appartient à la justice de définir.

 

Les grenades dites GLI (Grenades Lacrymogènes Instantanées) font parties des moyens nécessaires aux unités de maintien de l’ordre. Elles contribuent à leur protections dans des circonstances de grandes violences à leur égard. Comme tout dispositif d’armement, elles représentent un risque et pour cette raison, leurs règles d’emploi sont strictes.

 

Si un rappel sur l’utilisation des moyens matériels s’avère toujours utile, les policiers ne doivent pas être les boucs-émissaires de ce dramatique évènement.

 

UNITÉ SGP POLICE – FO tient à préciser que grâce au professionnalisme des forces de sécurité intérieure et contrairement à ce qui peut se passer dans de nombreuses démocraties, le décès de manifestants, dans des opérations de maintien de l’ordre en France, sont des évènements heureusement rarissimes.

PublicationActualités