Le Président doit sortir de son silence

09 décembre 2018

« Le professionnalisme et le courage des forces de l’ordre ont évité le pire lors de l’acte IV des gilets jaunes mais le Président de la République doit enfin sortir de son silence », déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

 

Si le courage et l’engagement sans faille des forces de l’ordre ont permis d’éviter le pire, UNITÉ SGP POLICE – FO ne peut accepter les violences perpétrées à l’encontre de nos collèguesà PARIS mais aussi sur l’ensemble du territoire.

 

Après l’épisode du 1er décembre, ce nouvel épisode de violences montre qu’il est urgent que le Chef de l’Etat sorte de son silence pour répondre aux doléances des gilets jaunes.

 

Cela fait maintenant plus de 3 semaines que les policiers doivent faire des vacations avec des amplitudes horaires à n’en plus finir et affronter des radicaux de tous bords n’hésitant pas à utiliser toutes sortes de projectiles dans une violence sans précédent.

 

Aujourd’hui, les personnels sont épuisés tant moralement que physiquement par manque de temps de repos.

 

Néanmoins, ils sont toujours présents pour défendre les institutions, la République, la Nation.

 

Pour autant, Monsieur le Président de la République, les policiers, vos policiers souffrent et attendent un geste fort de votre part à leur endroit, autre chose que de félicitations théoriques par médias interposés.

 

Enfin, nous estimons que la réponse à ce mouvement citoyen n’est pas policière mais politique.

 

Aussi, Monsieur le Président de la République, UNITÉ SGP POLICE – FO vous demande solennellement de sortir du silence dans lequel vous vous murez depuis de trop longues semaines et fassiez enfin des propositions audibles pour nos concitoyens.

 

En ce lendemain de jour anniversaire de la création des Compagnies Républicaines de Sécurité, UNITÉ SGP POLICE – FO tient à féliciter l’ensemble des personnels engagés et souhaite un prompt rétablissement à nos trop nombreux blessés.

PublicationCommuniqués de presse