Le rapport sénatorial confirme l’état déplorable des forces de sécurité

03 juillet 2018

«Le rapport sénatorial sur l’état des forces de sécurité ne fait que confirmer ce que nous dénonçons depuis des mois», déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.   UNITÉ SGP POLICE a pris acte du rapport sénatorial et des préconisations de celui-ci pour faire face à la «crise» des forces de sécurité intérieure.

 

Pour UNITÉ SGP POLICE ce rapport est à l’identique de ce que nous dénonçons depuis des mois et notamment, l’écart qui ne cesse de se creuser entre les gradés, gardiens de la paix et adjoints et la hiérarchie.

 

Comme nous le dénonçons depuis des mois, les conditions de vie au travail sont des facteurs importants générateurs de ce mal-être des forces de l’ordre.

 

Comment améliorer celles-ci alors que la commission sénatoriale souligne elle-même que les cadres en poste de décision sont générateurs, de par leur management, de ce mal être au travail.

 

Nouvelle étude sur le suicide, des cycles de travail pénibles et déstructurants, difficultés pour fidéliser les personnels en région parisienne, manque de moyens, charge opérationnelle très importante et inédite, plan immobilier insuffisant, formation, heures supplémentaires, etc… autant de points qu’UNITÉ SGP POLICE n’a eu de cesse de mettre en exergue et de dénoncer les dérives conduisant à ce mal-être des forces de sécurité intérieure.

 

UNITÉ SGP POLICE demande au Ministre de l’Intérieur et au Directeur Général de la Police nationale d’entendre et de prendre acte de ce rapport qui montre à quel point la situation est urgente et qu’il ne suffira pas de mesurettes ayant l’effet d’un «cataplasme sur une jambe de bois» pour endiguer cette problématique.

 

UNITÉ SGP POLICE tient à nouveau, à rendre hommage et à féliciter tous les policiers pour le professionnalisme, l’abnégation et la disponibilité dont ils font preuve au quotidien pour assurer les missions qui leurs sont confiées.

PublicationCommuniqués de presse