Les cycles horaires font grogner la Police

19 septembre 2017

Le syndicat UNITÉ SGP POLICE FO dénonce à nouveau le malaise dans lequel se trouvent les personnels police secours de Joué-lès-Tours et de Tours.

 

Déjà en mars, il avait alerté l'opinion sur « une épidémie de burn out », consécutive à des cycles de travail compliqués (cinq week-ends sur six).
L'administration avait dévoilé la possibilité d'un nouveau rythme: un week-end sur deux et des horairesplus équilibrés. « Pourtant, c'est une nouvelle désillusion que subissent les policiers avec l'annonce, par simple courriel en pleine période de vacances scolaires, de la non-validation de ce projet par la direction centrale de la sécurité publique.

 

Un week-end de repos sur six et des horaires moins aisés, voici comment sont récompensés les effectifs de police secours », peut-on lire sur le communiqué que vient d'envoyer UNITÉ SGP POLICE à la NR.
Le syndicat, par la voix de Gabriel Coste, « n'exclut pas que la grogne grandissante des policiers puisse s'exprimer de nouveau sur le département par des arrêts de travail et une baisse des contraventions ».

RégionsÉchos de la région CENTRE