Les démineurs du Seignanx, mobilisés pour le G7, restent mécontents

26 août 2019

Le centre de déminage installé à Saint-Martin-de-Seignanx, chargé d’intervenir dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, est mobilisé par le G7 qui se déroule à Biarritz jusqu’à ce lundi soir.

 

«L’équipe a rejoint les quelque 100 personnes, démineurs et maîtres-chiens, qui assurent une partie de la sécurité», explique Jean-Xavier Humbert, l’un des démineurs landais.

 

«Nous reconnaissons les itinéraires, fouillons les véhicules, les hôtels des personnalités ou divers lieux de réunion en collaboration avec le groupe de sécurité de la présidence de la République.»

 

Mais alors que le centre avait été menacé de fermeture l’an dernier et fonctionne aujourd’hui à effectif réduit, celui qui est aussi représentant du syndicat UNITÉ SGP POLICE dénonce la dégradation des conditions de travail.

 

«Une incompréhension doublée d’une colère s’amplifie. Depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, nous ne cessons d’alerter sur la baisse notable d’effectifs de la police nationale», rappelle-t-il, alors que les policiers ont notamment organisé un «barbecue de la colère», en marge du G7, vendredi, à Anglet.

SpecialitésDéminage