Les forces de l'ordre travaillent dans des conditions "déplorables"