Les horaires variables à la loupe

09 avril 2019

Lundi 8 avril, l’IGPN a présenté le rapport du moratoire relatif à la mise ne place des horaires variables.

 

Une extension progressive mais bien lente...  (Voir tableau sur la pièce jointe)

 

Si on enregistre un taux à hauteur de 89%

de satisfaction des personnels sondés, UNITÉ SGP POLICE PATS dénonce le manque d’ambition de l’administration.

 

Un dispositif contraignant...

 

A l’heure où les améliorations de la vie sociale et familiale doivent prendre place au cœur des débats, la logique du système n’est pas sans contre partie pour les agents ...

 

Les points négatifs :

  • 5 demies-journées de Repos Compensé Badgé /an
  • Heures supplémentaires « écrêtées » au 28ème jour
  • Quantum de présence 
  • Badgeuse Geo.Net non adaptée

 

«  Une première expérimentation en 2015 et une circulaire DGPN en date du 20/04/2017 »

 

UNITÉ SGP POLICE PATS déplore :

  • Aucun plan de charge, avant 2020 pour la formation gestionnaire et valideur obligatoire pour la mise en place d’horaires variables dans les services. 
  • La préconisation d’énième mise en place de groupes de travail, pour le judicaire notamment
  • Aucune évolution du dispositif avant l’ouverture du « chantier » GEOPOL 2 
  • Le questionnement sur l’avenir des horaires variables dans le judiciaire

 

UNITÉ SGP POLICE PATS demande qu’une réflexion soit lancée sur la mise en place de : F.I.O : Formateur Interne Occassionel 

 

UNITÉ SGP POLICE PATS, c’est oui aux horaires variables, un point c’est tout !
 

P.A.T.S