Les policiers de l'Eure au bout du rouleau

23 juillet 2018

Lors de la nuit du 13 au 14 juillet nos collègues de VAL DE REUIL ont à nouveau été victimes d'agressions de la part d'un groupe d'individus nécessitant l'appui de services extérieurs.

 

Cet événement a une nouvelle fois mis en avant le manque criant d'effectifs au sein de la DDSP27.

 

Les rappels sur base du volontariat sont légions mais il ne s'agit là que d'évènements ponctuels qui ne peuvent perdurer.

 

Qu'en sera t'il au mois de septembre lorsque l'EURE aura perdu une dizaine de fonctionnaires suite au mouvement de mutation et non remplacés.

 

UNITÉ SGP POLICE a depuis plusieurs mois saisi l'administration régionale et les élus eurois afin de les sensibiliser sur les risques qu'engendrerait une telle baisse d'effectifs.

 

Aujourd'hui nous sommes arrivés au «bout du bout».

 

Ces événements ne sont que les prémices des conditions de travail de nos collègues au 1er septembre 2018 (date d'effet des mutations).

 

Pour UNITÉ SGP POLICE il est inconcevable que l'administration reste sourde aux appels au secours des policiers eurois.

 

UNITÉ SGP POLICE est très inquiet quant à la santé physique et morale de nos collègues qui sont à bout.

 

Le bureau départemental de l'Eure UNITÉ SGP POLICE au vu de ces derniers évènements a immédiatement saisi son Secrétaire Général, Yves LEFEBVRE et son Secrétaire Général Adjoint Daniel CHOMETTE, afin de porter au plus haut niveau nos revendications et réclamer en urgence l'arrivée de renforts.

 

UNITÉ SGP POLICE avec vous au quotidien.

RégionsÉchos de la région OUEST