Mais comment osent-ils accuser la police...

17 avril 2019

« Mais comment osent-ils accuser la police d’exercer une « stratégie de la peur » à TOULOUSE ? », déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

UNITÉ SGP POLICE-FO a lu avec attention les déclarations de l’Observatoire des pratiques policières (OPP).

 

Alors que les fonctionnaires de police doivent faire face, depuis de nombreux mois, à des violences inconsidérées, que les dégradations contre les biens privés et publics sont de plus en plus nombreux, ces personnes ne trouvent rien de mieux que de condamner l’attitude et l’armement intermédiaire utilisé par les forces de l’ordre.

 

Usage immodéré des flash-balls et LBD, utilisation offensive des grenades explosives et de désencerclement, utilisation massive des grenades lacrymogènes et même tirs tendus de grenades, toutes ces méthodes sont dénoncées par cette association qui, de plus, n’hésite pas à accuser nos collègues de provocations et d’attitudes arrogantes.

 

Mais que cherchent-ils au travers de telles déclarations ? Pourquoi ne parlent-ils jamais des centaines de policiers blessés ?

 

Pour UNITÉ SGP POLICE-FO, ces responsables d’associations sont complétement déconnectés des réalités et de ce que vivent les policiers au quotidien.

 

UNITÉ SGP POLICE-FO leur demande de fournir les preuves de leurs allégations et, dans le cas contraire, demandera au Ministre de déposer plainte à l’encontre de celles-ci

PublicationCommuniqués de presse