Matériels et marché public

09 février 2017

Le prix au détriment de la qualité

 

Depuis des mois UNITÉ SGP POLICE dénonce les piètres prestations fournies par le prestataire de service choisi par l’administration

 

Au-delà de ce prestataire, les choix décidés et imposés par le SAELSI dans le cadre des marchés publics, se portent trop souvent sur le matériel le moins coutant et donc de moins bonne qualité.

 

Si pour UNITÉ SGP POLICE, la mise en place du Plan BAC, décidé par le Ministre de l’intérieur, aurait du permettre la mise en place une vraie dotation de matériel, celui-ci illustre parfaitement cette situation.

 

Sur le terrain, le compte n’y est pas

 

Les gants « anti coupure »

Cahier des charges du SAELSI préconise « anti coupure » mais choisit des « gants pour travaux coupants » au rayon « tôlerie » du catalogue d’un fournisseur grand public

 

De qui se moque-t-on ?

 

Les gants anti-coupure, anti piqure, ça existe alors, pour la Police Nationale ne vaut-il pas mieux acquérir du matériel de professionnel plutôt que d’aller chez le marchand du coin pour acheter des gants de manutention ?

 

Un prestataire et des équipements loin d’être à la hauteur

 

UNITÉ SGP POLICE réitère sa demande de participation systématique de policiers de terrain au choix du matériel et qu’ils puissent donner leurs avis d’utilisateur 

 

PublicationActualités