Mauvais bilan pour la sécurité routière

20 octobre 2014

2.5% de tués en plus sur les routes, conclut el bilan comparatif d'accident mortels de 2013 à 2014.

 

"Il faut que les pouvoirs publics prennent position et passent à l’action, les causes de cette aggravation demeurent l’alcool au volant, la vitesse et l’usage du téléphone". François PIERSON, Président de l’Association Prévention Routière.

 

UNITÉ SGP POLICE, persuadé que la présence policière sur les routes demeure l’unique moyen d’endiguer ce fléau, alerte la direction centrale des CRS sur l’effectif motocycliste des DUMZ. La sécurité de nos concitoyens n’a pas de prix, elle ne peut être mise au second plan en faveur de restrictions budgétaires.

SpecialitésMotocyclistes