Mobilisation réussi aussi à Vendôme

19 mai 2016

Image inhabituelle, hier midi, de ces 18 policiers, soit la quasi-totalité des effectifs présents, à la porte du commissariat de Vendôme pour manifester pendant dix minutes leur ras-le-bol.

 

«Il s'agit de se faire entendre pour demander plus de reconnaissance et plus de sécurité», souligne Stéphane Chimot, délégué départemental adjoint du syndicat UNITÉ SGP POLICE - FORCE OUVRIÈRE.

 

«Ici, au commissariat de Vendôme, nous sommes un effectif de 38 personnels quand nous estimons que nous devrions être 41.

 

Après le départ à la retraite de deux collègues en mai et d'une mutation au 1er juin, suite à nos demandes, nous avons eu la bonne surprise de voir deux postes remplacés dès juin avec l'arrivée de deux jeunes qui sortent d'école.

 

Une bonne nouvelle alors que même dans un petit commissariat comme Vendôme, les effectifs sont tendus avec justement plus de services de maintien d'ordre en raison de la répétition des manifestations, plus de contrôles d'identité dans le cadre du plan d'urgence»

 

Un rassemblement destiné aussi à sensibiliser pour demander un renouvellement de matériel notamment en gilets lourds et en boucliers.

 

Et également pour "une vraie revalorisation indiciaire à la hauteur des missions confiées."

RégionsÉchos de la région CENTRE