NANCY - Haut-du-Lièvre : un syndicat de police s’insurge

14 février 2018

Suite à un nouvel épisode de caillassage de policiers, vendredi soir, dans le quartier du Haut-du- Lièvre à Nancy, UNITÉ SGP POLICE a réagi dans un communiqué.

 

Le syndicat policier, majoritaire sur Nancy, dénonce «un manque cruel d'effectifs locaux».

 

Ce qui est l'un de ses chevaux de bataille depuis des années.

 

Selon lui, il faudrait une cinquantaine de policiers supplémentaires sur l'agglomération.

 

Faute de les avoir, UNITÉ SGP POLICE réclame «l'envoi de forces mobiles» afin «d'occuper le terrain» et de «faire cesser le sentiment d'abandon ressenti par la population» du Haut-du-Lièvre.

 

«UNITÉ SGP POLICE attend de la part des autorités judiciaires et policières un plan d'action clair et précis sur la façon de lutter efficacement contre les trafics de stupéfiants et une réelle volonté de rétablir l'ordre public sur le territoire républicain», poursuit le syndicat qui a également interpellé le préfet par écrit sur la situation dans ce quartier de Nancy.

RégionsÉchos de la région EST