Nantes (44) - Suicide d'une policière

19 avril 2013

«Le Point» révèle le contenu d'un courrier accusateur laissé par une policière à  l'encontre de sa hiérarchie avant de se suicider le 7 avril : «Merci la police». C'est ainsi que débute la lettre posthume de Marie-Christine, gardien de la paix à  Nantes, dont le Point.fr a pris connaissance. La policière de 38 ans a laissé cette lettre à  sa famille avant de se saisir de son arme de service et de mettre fin à  ses jours dans la nuit du 6 au 7 avril. C'est le septième suicide de policier depuis le début de l'année. Le courrier dans lequel elle met en cause sa hiérarchie a été saisi par la gendarmerie et remis au procureur de la République. Découvrez l'article du point du 19 avril 2013.