Ou sont passés les véhicules de la DDSP Guadeloupe ?

12 avril 2018

C’est malheureusement une triste réalité voire un constat effarant qui tend à perdurer : Les services de police de la DDSP de Guadeloupe sans exclusive rencontrent de gros problèmes de véhicules. (exemple : A basse terre sur un parc automobile de huit véhicules il n’y en a aujourd'hui que deux de disponibles).

 

Obtenir un véhicule pour assurer la sécurité des biens et des personnes dans ce département est devenu à ce jour un vrai parcours du combattant. (25% des véhicules sont immobilisés au garage mutualisé en attente de réparation.)

 

Force est de constater qu’un grand nombre de véhicules réformés sont prolongés plus que de coutume…

 

Situation de plus en plus inacceptable ! Il faut vraiment que le Préfet de GUADELOUPE se rende à l'évidence que :

 

  • Les véhicules achetés à ce jour ne sont pas du tout adaptés à la topographie et au climat du pays.
  • Une marge de manoeuvre beaucoup plus conséquente devrait être offerte à la DDSP pour lui permettre d’acquérir des véhicules directement sur le marché local.
  • 85 véhicules pour la seule DDSP de GUADELOUPE est plus qu'insuffisant.
  • Les délais de remplacement des véhicules ne peuvent être les mêmes que ceux imposés aux services de police dans l'hexagone.
  • Les délais d'attente des pièces détachées nécessaires à la réparation des véhicules sont beaucoup trop longs.
  • Le garage mutualisé aujourd'hui avec ses balbutiements mais surtout ses atermoiements mériterait qu'il soit rapidement optimisé afin de répondre de manière efficace aux attentes des services de police.

 

Monsieur le Préfet de GUADELOUPE les policiers de cette «France éloignée» et singulièrement ceux de la DDSP ont besoin de vous et de vous entendre quant à ce problème récurrent qui immobilise sérieusement l'action de la Police Nationale.

 

Auquel il faut y apporter des solutions urgentes devant permettre de gommer tous ces inconvénients qui obligeront très bientôt les policiers de la DDSP à intervenir à pieds.

 

Ubuesque quand nous savons par exemple : que la circonscription de police (Pointe-à-Pitre, Les Abymes et Le Gosier) environ 130 km2 ; dépassant de loin la taille de Paris.

 

UNITÉ SGP POLICE GUADELOUPE attend de vous Monsieur le Préfet, une forte contribution devant aider à sortir la DDSP de ce marasme profond duquel elle peine à sortir la tête.

 

Les policiers de GUADELOUPE aiment leur métier et aimeraient le pratiquer grâce à votre concours dans de bien meilleures conditions.

 

UNITÉ SGP POLICE GUADELOUPE votre agitateur d'idées ne lâche rien !

RégionsÉchos de la région ANTILLES-GUYANE