Plusieurs centaines de policiers se sont réunis, vendredi soir, lors d’un “barbecue de la colère