Six policiers sérieusement blessés pendant le 1er mai

01 mai 2017

«Cette nouvelle agression contre les forces de l’ordre montrent que certains individus ne viennent que pour chercher l’affrontement avec les policiers, cela ne peut plus continuer de la sorte», déclare Yves LEFEBVRE, Secrétaire Général.

 

UNITÉ SGP POLICE condamne avec fermeté les actes qui se sont déroulés en marge des manifestations du 1er mai où six de nos collègues ont été sérieusement blessés.

 

Une nouvelle fois, des individus ont profité de l’organisation de manifestations sociales pour venir en découdre et agresser les forces de l’ordre à coups de projectiles divers et de cocktails "molotovs".

 

Pour UNITÉ SGP POLICE de tels actes sont intolérables et tous les moyens doivent mis en oeuvre pour interpeller les auteurs de ces exactions et de ces violences contre les policiers que sont les fonctionnaires des Compagnies Républicaines de Sécurité ou de la Préfecture de Police de Paris.

 

UNITÉ SGP POLICE souligne que c’est grâce au grand professionnalisme et au sang-froid des personnels engagés que nous n’avons pas eu à déplorer plus de blessés.

 

UNITÉ SGP POLICE rappelle aux deux derniers candidats à l’élection présidentielle qu’il appartiendra, à celui ou celle qui est élu, de prendre acte de l’augmentation de ces violences contre les policiers et de faire en sorte que de telles situations cessent.

 

Il est temps qu’une réflexion soit menée sur le maintien de l’ordre et de prévoir un dispositif, en amont, pour interpeller les fauteurs de trouble.

 

UNITÉ SGP POLICE réaffirme son total soutien aux 100 000 gradés, gardiens et adjoints de sécurité qui, malgré l’augmentation des violences dont ils sont l’objet, continuent d’exercer leur métier avec abnégation, courage et professionnalisme.

PublicationCommuniqués de presse