Suicides de policiers dans le Val d'Oise (95)

22 septembre 2014
Suite aux suicides de deux fonctionnaires de Police du Val d'Oise (95), la Direction Départementale a pris la décision de "désarmer les Policiers" à la fin de leurs services.
 
UNITÉ SGP POLICE 95 trouve cette mesure inadaptée, car aucune mesure ne peut malheureusement éviter ces drames.
L'application de cette mesure ne fait qu'accentuer les difficultés de gestion dans les services, sans parler de la capacité insuffisante des armoires fortes. De plus, elle génère une tension supplémentaire et inutile sur les Policiers du Val d'Oise. Car la mesure, qui ne devait être "qu'incitative" s'est soldée pour certains de nos collègues par des demandes d'explications sur le fait de ne pas avoir remisé leurs armes à la fin du service.
 
UNITÉ SGP POLICE FO 95 demande le retrait de cette décision départementale.
 
Les mesures de détection des risques psychosociaux au sein de notre profession  doivent être renforcées et véritablement prises en compte par notre Administration.
 
Découvrez l'interview de Frédéric Jung sur France 3 IDF le jeudi 18 septembre.
RégionsÉchos de la région VERSAILLES