Syndicalisme à reculons

31 janvier 2017

Le syndicat ayant gagné les élections professionnelles dans la police en décembre 2014  a-t-il déçu ses mandants ?

 

La campagne 2014 n’avait été que caricatures et invectives contre UNITÉ SGP POLICE,  Alliance ne proposant en contre partie rien de concret.

 

Le syndicat sortant majoritaire a été accusé «à tort» d’être responsable du port du matricule RIO et de la création des plateformes IGPN.

 

La proposition de mutation des régimes horaires cycliques vers le cycle dit «Vendredi Fort» , initiée par UNITÉ SGP POLICE,  a été attaquée de toute part.

 

Le port du RIO et les  platefomes IGPN  n’ont pas été supprimés. Qui en parle encore  aujourd’hui ?

 

Le nouveau syndicat N°1 POLICIER, se disant majoritaire, a validé un PROTOCOLE d’ ACCORDS CATEGORIELS en avril 2016 (avec le 3ème syndicat  Unsa),  dont les collègues du CEA ne sont globalement pas satisfaits.

 

Les mouvements de colère légitime de nos collègues au dernier trimestre 2016, liés aux conditions de travail, au manque de moyens, à la demande de considération et d’une meilleure protection juridique et fonctionnelle, démontrent bien que les policiers du CEA et ADS en 1er lieu ne se sont pas retrouvés dans les mesures annoncées,  y compris salariales,  prévues au protocole d’avril.

 

Beaucoup se sont étonnés que le syndicat Alliance, dit  «majoritaire», défende finalement à la même hauteur les cadres de la PN (Commissaires et Officiers, avec leurs primes et leurs IRP.. ) que les gradés et gardiens.

 

Surpris aussi que cette organisation classée à droite politiquement (son Secrétaire général ayant soutenu ouvertement le candidat Sarkosy à la primaire de la droite) puisse signer en avril 2016 un protocole d’accords (incomplet et insatisfaisant pour le CEA) … avec un gouvernement socialiste…

 

Finalement, le SAV de l’Administration, aujourd’hui, ce sont le syndicat N°1 Alliance, inscrit historiquement dans la cogestion, et  le  N°3  l’Unsa, proche du PS.

 

Seul UNITÉ SGP POLICE fait preuve d’un VRAI CARACTERE REVENDICATIF pour les policiers du CEA et les ADS, en ne signant pas le protocole d’avril 2016, démontrant ainsi sa totale indépendance politique.

 

Et nous poursuivons nos actions,  régime cyclique en tête !

RégionsÉchos de la région SUD-OUEST