Travail de nuit dans le Loiret

25 janvier 2018

UNITÉ SGP POLICE saisit le préfet

 

Après la mise en place du cycle à vacation forte pour le roulement de nuit...

 

UNITÉ SGP POLICE poursuit son travail pour tous les collègues « nuiteux » !

 

UNITÉ SGP POLICE a revendiqué et obtenu, au niveau national, la mise en place d’une fiche de suivi pour les collègues affectés ou ayant été affectés, au cour de leur carrière, dans une unité travaillant de nuit (travail entre 21 h 00 et 06 h 00 au moins 270 heures par an).

 

Nous saisissons aujourd’hui le préfet du Loiret afin, que ce sujet soit inscrit à l’ordre du jour du prochain Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT).

 

La mise en place de la fiche de suivi devra déboucher sur :

 

  • L’Identification officielle des collègues travaillant de nuit
  • Une information sur les risques et les modes de prévention par la médecine de prévention
  • La  prise  en  compte  des  risques spécifiques et de l’impact du travail de nuit sur la santé
  • La  prise  en  compte  des  éventuelles pathologies reconnues comme maladies professionnelles

 

A terme, UNITÉ SGP POLICE revendique la reconnaissance de la pénibilité du travail de nuit au travers :

 

D’une allocation spécifique forfaitaire

D’une bonification retraite
 

RégionsÉchos de la région CENTRE