Travail de nuit : Un projet ambitieux

12 avril 2018

Un groupe de travail composé de Dominique LE DOURNER, secrétaire national aux conditions de travail, Philippe BOUSSION référent national aux conditions de travail, et Miraled KHEDDAR délégué nuit Paris, s’est réuni afin de finaliser la mise en place du  statut du travailleur de nuit dans la police nationale.

 

Depuis 2016 UNITÉ SGP POLICE a décidé de prendre à bras le corps le travail de nuit afin d’obtenir une  véritable reconnaissance des nuiteux.

 

  • ACTU POLICE  N° 19 «juillet/aout/septembre2016»
  • Audience Docteur FOULLON, Médecin Chef Coordonateur nationale de la Médecine de Prévention.
  • Saisine DGPN (09/2016) et revendicatif UNITÉ SGP POLICE
  • Réponse DGPN (12/2016) validant le principe du suivi médical et la fiche individuelle de suivi
  • Saisine CHSCT RPN
  • Circulaire DRCPN (02/2017) sur la traçabilité des expositions aux risques professionnels
  • Mise en place et diffusion d’une fiche individuelle de suivi des  expositions à certains facteurs de risques professionnels pour l’ensemble des personnels exerçant de nuit.
  • Obtention du statut de travailleur de nuit dans les négociations sur l’APORTT
  • Pris en compte  de ce statut et des difficultés liés au travail de nuit dans le programme de mobilisation contre le suicide.
  • Saisie de tous les CHSCT départementaux pour le déploiement de la fiche individuelle de suivi des  expositions à certains facteurs de risques professionnels et le suivi par  la médecine de prévention
  • De nombreuses réunions d’informations de nuit pour expliquer ce dossier spéficique

 

La reconnaissance du statut de travailleur de nuit exige du sérieux et des revendications crédibles.

 

Le statut de travailleur de nuit, un dossier estampillé UNITÉ SGP POLICE

PublicationActualités