Un automobiliste fonce délibérément sur le commissariat de Firminy

10 mars 2016

Une voiture s'est encastrée dans le commissariat de police de Firminy ce mercredi matin à 8h. Seul le conducteur est blessé. L'enquête se poursuit.

 

Vers 8h, un homme de 30 ans au volant d'une Laguna immatriculée dans le Rhône, a volontairement foncé dans l'entrée du commissariat de police. Quatre fonctionnaires étaient présents à ce moment-là.

 

Le conducteur est le seul blessé, il a été transporté à l’hôpital et placé en garde à vue en chambre carcérale. Il a été entendu mercredi soir mais pour l'instant, il ne revendique pas son geste.

 

Selon la directrice départementale de la sécurité publique de la Loire, Noëlle Deraime, qui s'est rendue sur place, il s'agit d'un acte volontaire.

 

Les policiers sont choqués mais pas blessés physiquement, c'est une chance car à cette heure-ci, c'est le moment où les fonctionnaires prennent leur service, au moment aussi où le public arrive pour porter plainte.

 

Deux des  policiers ont vu directement la voiture foncer dans leur direction, la vitre qui se brise, la fumée avec le déclenchement des airbags.

 

Les deux autres fonctionnaires ont entendu un énorme bruit et pendant quelques secondes, ils se sont demandés, vu le contexte :

 

"est-ce que le conducteur a sur lui des explosifs ? Est-ce que la voiture est piégée ? Est-ce qu'il va sortir avec une kalachnikov ?"

 

Finalement, rien de tout cela. Selon la police judiciaire, il n'y a chez ce jeune homme aucun signe de radicalisation religieuse, aucune revendication, alors est-ce un conducteur mécontent d'avoir été verbalisé ?

 

Un conducteur souffrant de troubles psychiatriques ? Était-il drogué ? Des analyses sont en cours. Il a été arrêté une fois en 2008 pour outrage à agent. Le trentenaire venait de Paris mais il était revenu dans sa famille, qui habite Fraisses à l'ouest de Firminy, depuis à peu près 6 mois.

 

Cette affaire pose la question de la sécurité dans les commissariats de la Loire :

 

Firminy en particulier, estime le syndicat UNITÉ SGP POLICE.

 

Des travaux de restructuration ont été actés en 2014 pour un montant de 600.000 euros mais pour l'instant rien de fait.

 

La directrice départementale de la sécurité publique souhaite mettre en place au plus vite des plots devant l'entrée du commissariat.

 

Un audit est également prévu pour dresser un état des lieux des commissariats dans la Loire mais encore une fois, ajoute le syndicat, il faut pour cela des moyens budgétaires certes, mais aussi humains.

RégionsÉchos de la région SUD-EST