Un malaise au commissariat de Joué-lès-Tours ?

23 mars 2017

Ce lundi, pas un seul des quinze policiers du service général n'a pris son service au commissariat jocondien.

 

Le commissariat de Joué-lès-Tours n'a pas ouvert en journée, samedi et dimanche.

 

En cause, des arrêts maladie sur fond de réforme des cycles horaires.

 

Une situation inédite.

 

Durant le weekend, le commissariat de Joué-lès-Tours n'a fonctionné normalement que la nuit. Pour le service de jour, les effectifs manquaient à l'appel.

 

Ils ont déposé des arrêts maladie, les uns après les autres. Hier matin, les quinze policiers qui constituent «Police secours» étaient absents.

 

En cause, la réforme des cycles horaires que les policiers jocondiens «ont touchée du doigt» avant de se voir opposer une fin de non-recevoir.

 

La France n'est, en effet, pas tout à fait dans les clous européens concernant les horaires et les heures de coupures entre les services.

 

Les commissariats ont donc dû plancher sur de nouveaux aménagements.

 

Retrouvez la suite du Lu-pour-vous dans le PDF joint.

RégionsÉchos de la région CENTRE