Un management pipeau à la musique ?

28 octobre 2016

La fonction de chef de service n'est pas une fonction à prendre à la légère.

 

Il faut de la compétence, de l'intégrité, du dialogue, de la prestance et ce, même à la FDS.

 

Mais, ces qualités sont-elles données à tout le monde ?

 

Quel intérêt d’organiser 4 Journées de Rassemblement Musical Collectif qui s’avèrent être un véritable désastre tant sur le fonds que la forme ?

 

Si la fourniture de trois devis pour la réparation d’instruments musicaux peut satisfaire ce commandant par intérim, pourquoi refuser, pour d’obscures raisons, de mettre à disposition un véhicule de service ?

 

Comment se dire intègre quand les critères de choix pour les avancements semblent plus motivés par des critères autres qu’administratifs que sont l’ancienneté ou le professionnalisme ?

 

Pour exiger quelque chose de ses personnels, encore faut-il être exemplaire alors, comment peut-on demander un article 10 à plusieurs musiciens au motif qu’ils sont porteurs de barbe dont certains depuis plus de 10 ans, quand on n’a même pas la notion de l’incompatibilité de sa coupe de cheveux avec le port de la coiffe ?

 

Alors non, être Chef de service ne s’improvise pas et ne se mesure pas à sa qualité de hausser le ton, ni à surcharger les services en demandant un compte-rendu pour des motifs futiles.

 

Le manque de compétence pour un gradé ou gardien peut conduire à la proposition de réorientation professionnelle alors, pourquoi ne serait-ce que pour vos subordonnés ?

 

Une véritable formation sur le management et le respect des règles déontologiques que tout chef de service digne de ce nom se doit de respecter ne serait-elle pas nécessaire ?

 

Quand on veut jouer de la musique, on apprend le solfège et ses partitions.

 

Quand on veut être Chef, on apprend le management et le respect de ses personnels !

 

À bon entendeur…

CRSZone CRS ILE DE FRANCE