Une cellule de veille indispensable pour la SME

30 octobre 2015

Devant la recrudescence des missions, la multiplication des rappels et des amplitudes horaires dépassant les 12 heures journalières, UNITÉ SGP POLICE-FO était contraint de tirer la sonnette d’alarme et demander le déclenchement de la cellule de veille.  

 

UNITÉ SGP POLICE-FO obtient la réunion du groupe de veille sur les R.P.S.  

 

Missions en augmentation de plus de 50% depuis janvier 37000 Heures Supplémentaires à ce jour (50000 heures prévues) 21 jours de travail consécutifs.

 

Amplitude de vacations régulièrement de plus de 13 heures Plus de recyclage moto possible.

 

Les collègues accumulent la fatigue (21 demandes de consultations du Médecin de prévention), car plus de repos possible et rappels incessants, et plus de vie sociale possible (fin de service à 23h pour reprendre le lendemain à 6h).

 

Autant de facteurs qui nous ont conduits à déclencher la cellule de veille des risques psycho-sociaux.

 

Pour UNITÉ SGP POLICE-FO, les solutions apportées, dans l’urgence par des renforts ponctuels, ne pourront durablement améliorer les choses.

 

Seule une véritable réforme du service améliorera les choses.

 

UNITÉ SGP POLICE-FO demande une véritable réforme de fonds et propose l’augmentation de l'effectif de référence de 15 fonctionnaires (65) pour permettre la mise en place d'un cycle calqué sur le SDLP :

 

  • 1 semaine d'emploi
  • 1 semaine rappelable
  • 1 semaine de repos  

 

Pour UNITÉ SGP POLICE-FO, vos conditions d’emploi et votre sécurité, nos priorités

SpecialitésMotocyclistes